Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancien sémaphore du Toulinguet (Camaret-sur-Mer)

Dossier IA29004074 réalisé en 2007

Fiche

Á rapprocher de

Appellationssémaphore du Toulinguet
Dénominationssémaphore
Aire d'étude et cantonBretagne - Crozon
AdresseCommune : Camaret-sur-Mer
Cadastre : AC 547

En 1855, un système de télégraphes électriques, en complément des mâts sémaphoriques, est mis en place sur les côtes françaises. Un sémaphore est construit sur le plateau, entre la pointe du Gouin et la pointe du Toulinguet. Avec le développement de l'urbanisation de Camaret-sur-Mer durant le 19e et le 20e siècles, son champ de vision est réduit. Une loi de 1895 classe les sémaphores en ouvrages militaires, ce qui interdit désormais l'élévation de constructions dans le champs de vue de ces derniers. Ce sémaphore n'est aujourd'hui plus utilisée. En 1952, un nouveau sémaphore a été construit non loin de là, à la pointe des Toulinguet, à proximité du phare.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1855, daté par source

Le sémaphore a été construit selon un plan-type. Il se compose de deux éléments. Un premier bâtiment, en avant, de forme hexagonale, et long de 14 m. Il possède 7 ouvertures. Son toit à 5 pentes est recouvert d'ardoises. Le bâtiment en arrière était à l'origine accolé. Il a été partiellement détruit. Il ne reste que deux pans de murs, conservés à mi-hauteur.

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Périodiques
  • LASTENNET, Yann. Les sémaphores en Presqu´île, les vigies de la mer. Crozon : Le Presqu´îlien, 1999, n° 66.

    p. 18-19