Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancien placis de Toussaints, puis place de la Halle-au-Blé, actuellement place Honoré-Commereuc (Rennes)

Dossier IA35024450 inclus dans Secteur urbain, dit ville basse (Rennes) réalisé en 2000

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Malgré un achèvement tardif, dont résulte le caractère hétérogène du bâti qui tranche avec la régularité de l'espace, la place conserve une disposition proche de sa configuration et de sa taille d'origine. La fermeture de la criée, qui s'ouvrait sur la place au sud, a entraîné une déqualification de l'espace, dont la fonction actuelle, mi-carrefour, mi-aire de stationnement, ne permet pas un usage du lieu pourtant adapté à l'échelle du piéton.

Parties constituantes non étudiéesstationnement, église paroissiale
Dénominationsplace
Aire d'étude et cantonRennes ville - Rennes ville
AdresseCommune : Rennes
Adresse : place Honoré-Commereuc

Le plan d'Argentré (1616) figure une place-carrefour, au nord de l'ancienne église paroissiale, formée par le croisement des principales voies de la ville basse. Le plan Forestier (1726) indique que son élargissement et son redressement font partie des aménagements prévus par l'ingénieur Robelin pour la ville basse. Le projet sera différé, à la demande de la communauté de ville. La démolition de l'église Toussaints, en 1780, permet son agrandissement au sud, visible sur le plan Caze de la Bove (1783 et 1806), puis sur le plan de la Bourdonnaye (1813) où elle figure comme place de marché. Le plan dressé par l'architecte communal Gohier, en 1819, la présente comme une vaste place rectangulaire qui doit accueillir une halle au blé en son centre. Le cadastre de 1842 montre que le projet n'a pas été réalisé malgré la construction de la halle. Au sud-ouest de la place de forme triangulaire, subsiste un îlot, dit quartier Trompette, qui sera détruit en 1895, date à laquelle la partie sud de la rue de Nemours est réunie à la place qui prend le nom de place de la Halle-au-Blé (série O). L'emprise est réduite à la partie nord, après la construction des halles centrales, en 1926 ; le tracé régulier est obtenu après la construction de la chambre de commerce, en 1933, sur les plans de l'architecte communal Emmanuel Le Ray. La place prend sa dénomination actuelle en 1949.

Période(s)Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1819, daté par source
1895, daté par source
1926, daté par source
1933, daté par source
Auteur(s)Auteur : Robelin ingénieur attribution par source
Auteur : Gohier architecte communal attribution par source
Auteur : Le Ray Emmanuel architecte communal attribution par source

Place de forme triangulaire ouverte sur 3 côtés, bordée au sud par les halles centrales et au nord par deux îlots de forme triangulaire. Des places de stationnement sont aménagées sur son pourtour.

Typologiesplace parvis
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. C. Rennes. Série O ; 1 O 359. Voirie urbaine. Canton sud-est. Rue de Nemours (1832-1895) .

Documents figurés
  • [1842]. Plan cadastral parcellaire de la commune de Rennes. Section C, dite du Colombier, 3e feuille, dessin, Jouchel du Ranquin, Roger, Viel, Ferré et Simon géomètres, 1842 (A. D. Ille-et-Vilaine).

  • [1819]. Plan de la place du Pré-Botté avec l'emplacement de la halle aux toiles, dessin, par Gohier, 1819 (A. C. Rennes ; 3 Fi 34).

  • [1616]. Rennes, ville capitale de Bretagne et siège du Parlement 1616, fac-similé du plan de l'Histoire de Bretagne de Bertrand d'Argentré, 3 éd., 1618 (A. C. Rennes ; 1 FI 42).

  • [1726]. Plan de Rennes, levé par Forestier, gravé par Robinet, 1726 (B. M. Rennes).

  • [1861]. Plan de la ville de Rennes, avec indication des travaux exécutés depuis 1855, sous l'administration de M. A. de Léon, en voie d'exécution au 1er mai 1861 ou votés par le conseil municipal, lithographie, Oberthür éditeur (A. C. Rennes ; 1 Fi 76).