Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien manoir (?) (Locmaria-Berrien fusionnée en Poullaouen en 2019)

Dossier IA29003931 réalisé en 2009

Fiche

Parties constituantes non étudiées puits, four à pain, logis, étable, écurie
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional d'Armorique - Huelgoat
Adresse Commune : Poullaouen
Lieu-dit : Locmaria-Berrien Kerambellec
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Locmaria-Berrien

Aucun document affirme le statut seigneurial du lieu. Ensemble à cour fermée composé de l'ancien logis seigneurial (?) et de communs. Le logis, probablement construit au début du 16e siècle, a été amputé de sa partie sud (ancienne cuisine). Au 17e siècle, le logis subit une première transformation (ramplacement de l'escalier en vis par un escalier rampe sur rampe). Au 19e siècle, lors du probable déclassement en ferme, un appentis à usage agricole (crèche) est construit contre le mur sud de la salle, en remplacement de la cuisine. Plusieurs bâtiments (logis, étable, écurie) sont alors également construits à l'ouest de l'ancien logis, ainsi qu'un fournil (dont il ne reste que le four) au sud-ouest du logis. Logis-étable, à l'ouest de l'alignement, du début du 20e siècle. Puits des années 1930.

Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle

Ancien logis seigneurial supposé : en ruine, il conserve plusieurs éléments anciens : deux cheminées monumentales en granite avec décor (moulurations, blason sculpté), fenêtres hautes probablement à coussièges transformées en portes, un escalier monumentale rampe sur rampe témoin d'une première transformation tout comme la cheminée adossée contre le pignon sud. Alignement composé de deux logis, d'une écurie et d'une étable. Logis-étable à comble à surcroît à deux portes en façade.

Murs granite
pierre de taille
moellon
Toit ardoise
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier droit
États conservations vestiges
Techniques sculpture
Représentations coeur armoiries
Précision représentations

Armoiries non identifiées.

Les vestiges de cet édifice, vu l'état de délabrement de l'ensemble, risquent de disparaître rapidement. Certains éléments conservés, notamment les deux cheminées, sont remarquables et témoignent du statut du maître de l'ouvrage, un noble ou, peut-être, un prêtre (Kerambellec signifie maison de prêtre). Site des Monts d'Arrée (site pluricommunal), site inscrit (arrêté du 10/01/1966).

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20092905355NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 130.