Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancien manoir, la Chalopais (Monthault)

Dossier IA35048591 réalisé en 2009

Fiche

Á rapprocher de

Précision dénominationTransformé en ferme
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonPays de Fougères - Louvigné-du-Désert
AdresseCommune : Monthault
Lieu-dit : la Chalopais

Le fief de la Chalopais relevait de la seigneurie de Poilley. Ce lieu est mentionné par plusieurs auteurs, notamment Paul Banéat au début du 20e siècle, comme un ancien manoir. Il appartenait aux Cochard, sieurs de la Cochardière en 1682 puis aux Poullain, sieurs de la Chevalerie en 1789. En 1742, la Chalopais appartenait à Guy Poulain et Léonore Cochard, son épouse. Jacques Poulain émigre pendant la Révolution, par conséquent la Chalopais est vendue comme bien national en octobre 1794 pour 10 200 livres. Quelques années plus tard, la Chalopais appartenait au comte Ferdinand de la Riboisière, qui y fit construire une étable modèle, comme dans la majorité des autres fermes lui appartenant. Un grand soin est accordé à l'hygiène et au confort dans l'architecture de ces étables. Leur construction est basée sur l'hygiène : ouvertures pour expulser l'air chaud, existence de fosses, pavement. Près de l'étable, se trouvent en général une plate forme à fumier ainsi qu'un cabinet d'aisance en brique ; ces deux éléments étaient placés au-dessus d'une fosse destinée à la récupération du purin pour l'engraissement des prairies. Le bâtiment abritant le logis a été fortement remanié. La façade Est en témoigne particulièrement puisque certaines baies anciennes murées y sont visibles. En 1833, lors de la réalisation du premier cadastre de la commune, il existait plusieurs corps de bâtiment qui formaient une cour quasiment fermée.

Période(s)Principale : 17e siècle
Secondaire : limite 19e siècle 20e siècle

Le bâtiment principal est construit en moellon de granite et couvert d'un toit à longs pans en ardoise. Les encadrements de baies et chaînages d'angles sont réalisés en pierre de taille de granite. La façade Est est rythmée par trois travées.

Mursgranite
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • DUCOURET, Jean-Pierre, LAISIS C., HAMON Françoise, TOSCER Catherine. L'habitat rural en Pays de Fougères.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • HODEBERT, Marcel. Monthault : histoire, l'église, le rocher. Bulletin et mémoires du club javenéen d'histoire locale, tome XX, 2007.

  • MAUPILLE, M., L. Louvigné-du-Désert et ses environs. Reproduction en fac-similé de l'édition de Rennes : Imprimerie C. Catel, 1877, Paris : Res Universis, 1992.

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).