Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancien chemin vicinal n° 24, dit boulevard Solférino, boulevard de Beaumont, boulevard du Colombier et boulevard de Guines (Rennes)

Dossier IA35026969 inclus dans Quartier de la Gare (Rennes) réalisé en 2001

Fiche

Le plan de la ville indiquant l´état d´avancement des travaux de voirie entre 1855 et 1861 indique que le boulevard du Colombier est en cours de construction, que l´achèvement du boulevard de Beaumont et la construction du boulevard de Guines ont été votés. Le tracé de la portion de la voie voté par la municipalité, entre la rue Jules-Verne et la route de Redon (doc. 1), sera remplacé par celui proposé par la compagnie des chemins de fer (doc. 2).

Parties constituantes non étudiéesvoie ferrée, boulevard
Dénominationsboulevard
Aire d'étude et cantonRennes ville - Rennes ville
AdresseCommune : Rennes
Adresse : Boulevard, Solférino, Boulevard de, Beaumont, Boulevard de Guines

Boulevard destiné à relier la gare au faubourg de Nantes et à la route de Redon, projeté en 1859 par la compagnie des chemins de fer. La largeur de la voie, classée dans la voirie vicinale en 1861, est fixée à 20 m entre la gare et le magasin à fourrage de la caserne du Colombier et à 15 m au-delà, jusqu'à la route de Redon, ainsi que de la gare au faubourg Saint-Hélier. A l´est, entre la gare et le faubourg Saint-Hélier (boulevard Solférino), la voie est construite avant 1861, date du plan de la ville où elle figure au nombre des travaux réalisés sous la municipalité Ange de Léon ; elle est classée dans la voirie urbaine et dotée de trottoirs et de caniveaux en 1880. Après un premier refus, en 1909, trois voies ferrées transversales sont construites en 1915, en 1919 et en 1930, pour la société fermière de l´établissement thermal de Vichy, puis pour le journal Ouest-Eclair, enfin pour la société Magnant et Cie. A l´ouest, le tracé choisi pour la portion de la voie entre la rue Jules-Verne et la route de Redon (boulevard de Guines) sera celui proposé par la compagnie des chemins de fer, en 1862. Les travaux de construction, mis en adjudication en 1863 et achevés en 1868, sont réalisés par l'entrepreneur Mallot, entre la gare et la route de Redon. Entre la gare et la rue de l´Alma (boulevard de Beaumont), les trottoirs sont construits en 1872 et des arbres sont plantés, en 1875, par l´entrepreneur Simon. Un égout est construit peu avant 1885, date de réparation de la chaussée abîmée par les travaux. Entre la rue de l´Alma et le faubourg de Nantes (boulevard du Colombier), des échanges de terrains ont lieu entre la ville et l´Etat, pour le raccordement du boulevard à la rue de l´Alma, en 1864. Une voie ferrée (système Decauville), reliant le magasin à fourrage et la caserne de Guines, est construite en 1887. L´alignement de la voie est fixé en 1893, suivi de son classement dans la voirie urbaine, en 1895. Trottoirs et caniveaux sont construits en 1897 par l´entrepreneur Boutineaud. En 1948, l´Etat cède les terrains militaires bordant la voie, entre la rue de l´Alma et le magasin à fourrage, pour la construction d´Habitations à Bon Marché. Le projet de 1868 prévoit la plantation de 222 arbres, boulevard du Colombier, de 104 arbres, boulevard de Beaumont et de 200 arbres, boulevard Solférino. En 1882, la suppression d'une rangée de tilleuls, boulevard Solférino, est votée. En 1886, les habitants du boulevard de Beaumont demandent l´abattage des arbres, requête acceptée par la municipalité car les arbres poussent mal en raison de la nature schisteuse du sol. En 1911 les habitants du boulevard du Colombier demandent l´abattage des arbres dont la date de plantation n´est pas connue ; 67 peupliers sont vendus par adjudication en 1918.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates1859, daté par source
1863, daté par source
1872, daté par source
1875, daté par source
1880, daté par source
1881, daté par source
1887, daté par source
1897, daté par source
1918, daté par source
1948, daté par source
Auteur(s)Auteur : Danays Valentin architecte voyer attribution par source
Auteur : Mallot entrepreneur attribution par source
Auteur : Simon entrepreneur attribution par source
Auteur : Boutineaud entrepreneur attribution par source
Personnalité : Compagnie des chemins de fer promoteur attribution par source
Personnalité : Ville de Rennes commanditaire attribution par source

Voies ferrées supprimées.

Typologiesréseau de jonction
Statut de la propriétépropriété publique

Annexes

  • Lettre de l'ingénieur de la Cie des Chemins de fer, Mouton, au maire de Rennes, 8 février 1862 (A. C. Rennes : 1 O 214)

    "Le chemin de droite jusqu'au pont de Nantes [...] dont personne je crois, ne soupçonne toute l'importance, est destiné à devenir [...] une voie de communication de premier ordre, une des belles promenades de la ville.

    Il complète le magnifique contour du quadrilatère déjà formé par l'avenue de la Gare, le boulevard de Kergus et le boulevard Napoléon III, dont il est à proprement parler la continuation.

    [...]

    L'établissement de nouveaux débouchés [...] est justifié par la construction du réseau Breton, le développement de l'industrie et l'accroissement de la population qui doit en résulter, l'intérieur de la ville restera toujours le centre des affaires.".

  • Avis de M. le secrétaire en chef de la mairie [1862] (A. C. Rennes : 1 O 214)

    "M. le commandant du génie et M. le lieutenant colonel d'Artillerie ne contestent point que le chemin projeté le long du chemin de fer entre le pont de Châtillon et le faubourg de Nantes soit avantageux au service de l'Artillerie. Ils maintiennent seulement que la ville en retirera des avantages plus grands encore, et ils en tirent la conséquence que l'Etat ne doit supporter qu'un cinquième de la dépense.

    Cette appréciation nous paraît très contestable. En effet, si d'une part le chemin projeté doit avoir pour résultat de rapprocher de la gare et du champ de foire une partie de la population du faubourg de Nantes et plus tard du faubourg de Redon, il est reconnu d'autre part par M. le lieutenant colonel d'Artillerie et M. le commandant du génie eux-mêmes que ce chemin mettra en communication directe le nouveau quartier de l'arsenal et le magasin aux fourrages du Colombier et qu'il permettra en outre aux troupes casernées au Colombier de se rendre au Polygone sans passer par la ville et surtout en évitant le faubourg de Nantes très étroit et constamment encombré de voitures.

    Lequel de ces deux intérêts, celui de la ville est celui de l'Artillerie, est le plus considérable ? N'est-il pas assez difficile de le dire et sans se livrer à une comparaison fort discutable, n'est-il pas vrai de conclure qu'il y a intérêt commun ?

    Mais en même temps nous croyons pouvoir maintenir que l'intérêt de l'Artillerie est, sinon plus considérable, au moins plus pressant, plus immédiat que celui de la ville. En effet, les quartiers des faubourgs de Nantes et de Redon qu'il s'agit de mettre en communication directe avec la gare de chemin de fer et le champ de foire sont encore peu habités. Il y a là des terrains où l'industrie se développera peut-être, mais qui sont encore inoccupés. La création du chemin projeté ne présente donc pour la municipalité qu'un intérêt d'avenir et beaucoup d'autres quartiers dans le centre même de la ville réclament des améliorations plus urgentes.".

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. C. Rennes. Série O ; 1 O 228. Voirie urbaine. Canton sud-est. Boulevard du Colombier (1866-1948) .

  • A. C. Rennes. Série O ; 1 O 214. Voirie urbaine. Canton sud-est. Boulevard de Beaumont (1859-1897) .

  • A. C. Rennes. Série O ; 1 O 349. Voirie urbaine. Canton sud-ouest. Boulevard de Guines (1861-1912) .

  • A. C. Rennes. Série O ; 1 O 314. Voirie urbaine. Canton sud-est. Boulevard Solférino (1874-1942) .

Documents figurés
  • [1861]. Plan de la ville de Rennes, avec indication des travaux exécutés depuis 1855, sous l'administration de M. A. de Léon, en voie d'exécution au 1er mai 1861 ou votés par le conseil municipal, lithographie, Oberthür éditeur (A. C. Rennes ; 1 Fi 76).

  • [1861]. Plan de la partie sud de la ville de Rennes pour servir à l´instruction du classement du chemin en projet entre la gare et le faubourg de Redon, dessin, par Valentin Danays architecte voyer, 15 septembre 1861 (A. C. Rennes : 1 O 214).

  • Plan d´alignement de la traverse du boulevard du Colombier, dessin, par Dibon, 6 juin 1893 (AC Rennes).

  • Extrait du plan du tracé du chemin n° 24 de la gare au faubourg de Redon, pour être annexé au dossier relatif au projet d´échange entre la ville et l´Etat, dessin, par Valentin Danays architecte voyer, 28 janvier 1864 (AC Rennes 1 O 228).