Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancien chemin de Quineleu au faubourg Saint-Hélier, puis rue des Ateliers, actuellement rue Pierre-Martin (Rennes)

Dossier IA35025810 inclus dans Ancien bourg Saint-Hélier, puis faubourg de la Guerche (Rennes) réalisé en 2001

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesescalier indépendant, maison, gymnase
Dénominationsrue
Aire d'étude et cantonRennes ville - Rennes ville
AdresseCommune : Rennes
Adresse : rue Pierre-Martin

Visible sur le cadastre de 1812, l'ancien chemin de Quineleu se scindait en deux parties, au niveau de la Grande-Harpe, l'une au sud, vers Riaval et la Thébaudais, l'autre, au nord, vers le faubourg Saint-Hélier. La partie nord est partiellement détruite en 1857, au moment de la construction de la gare ; l'extrémité sud du boulevard René-Laënnec constitue son seul vestige. Un plan d'alignement est dressé en 1863, pour la partie comprise entre Quineleu et la Grande-Harpe. En 1865, la compagnie de chemin de fer annonce son intention de créer une desserte pour les ateliers de la gare, en ouvrant une voie nouvelle ou en élargissant le chemin existant. La municipalité refuse de financer l'élargissement du chemin, au motif que seule la compagnie de chemin de fer y a un intérêt. Une voie longeant la gare, depuis le faubourg jusqu'à la Grande-Harpe, est visible sur le plan de 1880. Une réclamation adressée à la mairie en 1899 signale le mauvais état et le caractère privé d'un chemin qui sert d'accès aux employés de la gare. En 1917, une convention est passée entre la ville et la compagnie des chemins de fer, pour obtenir une servitude de passage de l'égout à construire. En 1922, à la suite d'une nouvelle convention avec la Cie des Chemins de fer qui souhaite agrandir ses terrains et dévier la rue des Ateliers, la municipalité vote la construction d'une voie prolongeant, en droite ligne, l'ancien chemin de Quineleu jusqu'à l'actuelle rue Saint-Hélier. La rue nouvelle est classée dans la voirie urbaine en 1923. La voie ouverte par la Cie des Chemins de fer est supprimée après 1958. La construction de la rue est réalisée par l´entrepreneur Château entre 1923 et 1925 ; les trottoirs sont construits par l´entrepreneur René Rioche, en 1933 ; les égouts sont construits en 1931 et 1932 par l'entrepreneur Vigier & Moussié.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1857, daté par source
1863, daté par source
1865, daté par source
1899, daté par source
1922, daté par source
1923, daté par source
1925, daté par source
1933, daté par source
Auteur(s)Auteur : Château entrepreneur attribution par source
Auteur : Rioche René entrepreneur attribution par source
Auteur : Vigier & Moussié entrepreneur attribution par source
Personnalité : Compagnie des Chemins de Fer commanditaire attribution par source
Personnalité : Ville de Rennes commanditaire attribution par source
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. C. Rennes. Série O ; 1 O 299. Rue Pierre-Martin (1922-1939) .

  • A. C. Rennes. Série O ; 1 O 211. Rue des Ateliers (1865-1929) .

  • A. C. Rennes. Série O ; 1 O 260. Rue de la Herpe (1863-1952) .

Documents figurés
  • [1861]. Plan de la ville de Rennes, avec indication des travaux exécutés depuis 1855, sous l'administration de M. A. de Léon, en voie d'exécution au 1er mai 1861 ou votés par le conseil municipal, lithographie, Oberthür éditeur (A. C. Rennes ; 1 Fi 76).

  • [1922]. Plan de la ville de Rennes, lithographie, Papeterie Dubois (A. C. Rennes).