Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien château de Marigny (Saint-Germain-en-Coglès)

Dossier IA35049046 inclus dans Le site de Marigny réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées communs
Dénominations château
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Saint-Brice-en-Coglès
Adresse Commune : Saint-Germain-en-Coglès
Lieu-dit : Marigny

La présence d'une demeure seigneuriale sur le site de Marigny est très ancienne et liée à la seigneurie de ce nom. Elle était connue dès le 12e siècle, et était propriété de la famille de Marigny. Elle resta la propriété de cette dernière jusqu'au début du 16e siècle, avant d'arrivée dans les mains des Harpin, ou Herpin, vers 1550. On sait qu'un manoir fut construit en 1572 en remplacement d'un bâtiment plus ancien, par Jacques de Harpin, président du parlement de Bretagne. La seigneurie fut érigée à cette date, avec celle de La Chesnaye en Parigné, en châtellenie. La terre de Marigny resta dans cette famille jusqu'au milieu du 17e siècle. Le manoir présentait encore au début du 20e siècle un plan en L et comprenait un corps de bâtiment (celui du 16e siècle) au nord, sur trois niveaux, ainsi qu'un second corps de bâtiment, orienté nord/sud, revenant en retour d'équerre au sud. Ce second ensemble avait un étage carré et un comble à surcroît, la toiture était à croupe. Il est donc possible que cette partie du château ait été construite plus tardivement, au 17e ou au 18e siècle. Le dernier bâtiment, en grande partie disparu, fut érigé par le baron Gilbert de Pommereul en 1832. Ce monument disparut dans le second quart du 20e siècle, il n'en reste que les deux travées est du logis et les communs.

Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1832, daté par travaux historiques

Ce château, de style classique, était doté de dimensions importantes. Sa façade sud, ordonnancée, comptait sept travées de fenêtres sur trois niveaux, dont trois travées pour l'avancée centrale. Doté d'un plan en T, le château possédait un porche formé de quatre colonnes, prélevées sur le logis du château de Fougères en 1828. Ce dernier supportait un balcon accessible par trois porte-fenêtres, l'avancée était couronnée d'un fronton triangulaire. Les éléments qui restent de ce grand bâtiment nous informent sur les décors qui ornaient les façades. Les murs pignons étaient percés de trois travées, formées par une porte en plein cintre flanquée de deux fenêtre. La pierre de taille était apparente pour le soubassement, les chaînes d'angle et les encadrements des ouvertures, tandis que le reste de la maçonnerie était enduite et peinte. Un bandeau de granite courait le long de la façade, marquant la limite entre les deux premiers niveaux. Les communs se composent de deux bâtiments isolés se faisant face, implantés perpendiculairement à l'ancien corps de logis. Les façades principales, ouvrant sur une cour centrale, sont composées de neuf arcades en brique et granite à double rouleau, alternativement pleine et ouverte. Elles ont parfois été modifiées par la création de porte-fenêtres.

Murs granite
enduit
moellon
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
croupe
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20113505073NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20103505672Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande99.

    20103505673Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 273_35_75_bande99.

Références documentaires

Bibliographie
  • PAUTREL, Emile. Notions d'histoire et d'archéologie pour la région de Fougères, 1927.

    p.
  • MAUPILLE, Léon. Notices historiques et archéologiques sur le canton de Saint-Brice, 1879.

    p.
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    p. Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    p. Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).

    p.