Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancien casino du Val-André, actuellement hôtel de voyageurs, dit Hôtel du Casino, 10 rue Charles Cotard, le Val-André (Pléneuf-Val-André)

Dossier IA22002060 inclus dans Lotissement Cotard, dit les graviers des Monts-Colleux (Pléneuf-Val-André) réalisé en 2003

Fiche

AppellationsHôtel du Casino
Dénominationscasino
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Pléneuf-Val-André
AdresseCommune : Pléneuf-Val-André
Lieu-dit : le Val-André
Adresse : 10 rue
Charles Cotard
Cadastre : 2003 P 326

Ancien casino construit en 1883 par l'entrepreneur Pierre Denis. Remanié depuis, l'établissement faisait partie des infrastructures Cotard destinées à développer l'attractivité de la station naissante et l'accueil au Val-André.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1883, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : Denis Pierre entrepreneur attribution par travaux historiques

Edifice composé d'un logis de type ternaire flanqué d'une aile en retour d'équerre à l'avant.

Mursgranite
ciment
enduit
moellon
Toitardoise, zinc en couverture
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans brisés
noue
Typologiesedifice à deux corps en équerre
États conservationsremanié, restauré

Edifice dont l'histoire s'avère importante pour le développement de la station balnéaire. Le premier casino du Val-André faisait partie des premiers équipements édifiés par la Société Cotard (Hôtel du Verdelet, Hôtel de la Plage et des bains, Casino), dénommés à ce titre infrastructures Cotard, afin d'asseoir l'implantation des investisseurs et la fréquentation touristique au Val-André. L'étude est souhaitable.

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée
Intérêt de l'œuvreà étudier

Annexes

  • 20032204756NUCB : , Collection Michel Grimaud.

Références documentaires

Bibliographie
  • ASSOCIATION LA GLANEUSE. Un nouvel aperçu historique et archéologique sur le Val-André. Les Amis de Lamballe et du Penthièvre, bulletin 2002, Mémoires 2001, n° 29.

    p. 88