Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Alignement de six maisons, la Haute Guérinaie (Chauvigné)

Dossier IA35049579 réalisé en 2012

Fiche

Á rapprocher de

Appellations Maison de prêtre
Dénominations maison, ferme
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Antrain
Adresse Commune : Chauvigné
Lieu-dit : la Haute Guérinaie
Cadastre : 1937 B3 935

L´alignement de maisons situé à la Haute Guérinaie est visible sur le premier cadastre de la commune datant de 1823. On y voit très distinctement six habitats, offrant leur façade au sud-est. Cet alignement est encore visible aujourd’hui´hui. Parmi ces maisons se trouve une maison de prêtre, située au milieu. Celle-ci porte sur un linteau de fenêtre la date 1646 ainsi que le nom de son commanditaire : IV LE PORCHER. La décoration sculptée de la souche de cheminée montre l´importance de son occupant. Les photographies prises en 1977, lors d´une première campagne d´inventaire, nous montrent les deux cheminées de la maison. Toutes deux sont ornées d´un visage au niveau des corbeaux. Les corbeaux sont de forme convexe et concave. La forme et les décors de ces cheminées sont fréquents au milieu du 17e siècle. Le fait qu´un seul visage soit représenté nous rappelle la fonction originelle de cette maison de prêtre. Une maison occupée par un couple aurait eu sur la cheminée les deux visages de ses propriétaires. Les autres maisons de l´alignement datent du 19e siècle, période de renouveau dans l'architecture rurale. Une d´entre elles présente un escalier en façade, l'habitation se trouvant à l´étage. Une autre maison porte sur son linteau la date 1833. La maison de prêtre, la plus ancienne, a été absorbée au fil du temps par la ferme. Il est fort probable que cet alignement de maisons était monofamilial. Les enfants profitent d´un pignon existant pour y adosser leur propre maison. Ainsi, les alignements s´étendent de génération en génération.

Période(s) Principale : 2e quart 17e siècle
Principale : 19e siècle
Dates 1646, porte la date
1833, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Porcher Jule, auteur commanditaire, signature

L´alignement était constitué à l´origine de six logements. La maison se trouvant au milieu se démarque du reste par son ancienneté et les décors qu´elle supporte. C´est sans aucun doute la maison la plus intéressante de cet alignement. De plan rectangulaire et pourvue d´un étage carré habité, cette maison était occupée à l´origine par un prêtre. On retrouve en effet, au niveau des cheminées, d'uniques visages sculptés ainsi que, sur le linteau de la cheminée de l´étage, l´inscription H surmontée d´une croix accompagnée d´un décor pouvant rappeler un calice. Sur le toit, la souche de cheminée est particulièrement soignée. Son décor reprend les modèles de la Renaissance, avec sa corniche surmontée de deux frontons circulaires et de deux boules de granite. On retrouve généralement des boules de granite de ce genre sur des maisons d´importance ou nobles. Le toit est à longs pans et on peut voir d´après la souche de cheminée que la pente a légèrement été adoucie. La façade est élevée en pierre de taille de granite. Les ouvertures ne présentent pas de décor particulier, hormis un chanfrein au niveau de la porte. Une des deux fenêtres de l´étage porte sur son linteau la date et l´inscription « IV LE PORCHER, 1646 ». Dans l'alignement de la maison du prêtre, se trouve une maison dite à escalier. La présence de l'escalier extérieur détermine la structure et l'aspect de la maison. Le bâtiment est composé de deux niveaux : cave ou cellier au rez-de-chaussée et logis à l´étage. Le cellier n'a pas de communication directe avec la pièce située au premier étage. La composition de la façade relève d'un ordre fonctionnel. L'escalier extérieur permet un accès indépendant à l'habitation. Il souligne le caractère monumental du bâti et offre un aspect dynamique à la construction. Les maisons sont composées en grande partie de moellons de granite mélangés à des pierres de taille. On remarque une certaine régularité dans la composition structurelle de ce bâti. Les ouvertures sont placées dans un souci de symétrie et leur position est définie selon la façon dont on allait vivre à l'intérieur du logis.

Murs granite
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20123505930NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Documents figurés
  • Extrait de la section B3 de Couvy. Plan cadastral parcellaire de la commune de CHAUVIGNE, Canton d'Antrain, Arrondissement de Fougères, Département d'Ille-et-Vilaine. Terminé sur le terrain le 15 Juillet 1823, sous l'administration de Mr le Comte de la Villegontier, Préfet, Mr Coine, Maire et sous la direction de Mr Levaillant, directeur des contributions, Mr Naylies, Géomètre en chef. Par Maunoury, géomètre du cadastre. Papier, encre, aquarelle, échelle 1 : 10000e. (A.D. Ille-et-Vilaine).