Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Alignement de deux maisons, La Moisondaie (Chauvigné)

Dossier IA35049486 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Antrain
Adresse Commune : Chauvigné
Lieu-dit : la Moisondaie

Cette ferme est présente sur le premier cadastre de la commune dressé en 1823. On voit qu´à cette époque, l´écart de la Moisondaie est déjà très dense puisqu´il regroupe une vingtaine de ménages. Cet alignement de deux maisons se situe au nord de l'écart. La présence d'un calice sur le linteau d'une des portes indique qu'une des habitations a probablement servi de logement à un prêtre. La pierre supportant ce décor n'est pas à son emplacement d'origine car elle était destinée à surmonter une fenêtre. Il est probable malgré tout qu'elle provienne de cet alignement. La façade a été en partie remaniée mais des éléments architecturaux nous permettent d'évaluer la période de construction au 18e siècle. La forte pente du toit, brisée par un coyau, et la sobriété des ouvertures, dépourvues de décors et de chanfrein vont dans le sens de cette datation. La fenêtre moulurée et le linteau de remploi orné d´un calice peuvent être les vestiges d´une construction plus ancienne.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle

L´alignement était composé à l´origine de deux maisons et d´une étable. L´ensemble, formant un plan rectangulaire, est élevé en moellon de granite et en pierre de taille pour les ouvertures et les chaînages d´angle. Les toitures à longs pans sont couvertes d´ardoise. Des photographies datant de 1990 montrent l´alignement avant sa rénovation. On voit que la toiture était partiellement couverte en tuile. La forte pente du toit est adoucie sur sa partie basse par un coyau, qui facilite l´évacuation de l´eau de pluie. Des lucarnes ont été percées lors de la dernière rénovation. Les logis ont tous les deux la particularité d´être aménagés au-dessus d´une pièce froide, probablement à usage d´étable ou de cellier. Une différence réside toutefois dans le fait que le logis du milieu est accessible par un escalier extérieur tandis que le logis situé au nord possède un escalier intérieur. La façade de ce second logis a été remaniée. La porte est surmontée d´un linteau de remploi qui, au vu de la forme de la moulure, surmontait à l´origine une fenêtre. De même, la fenêtre située juste au-dessus porte un linteau plus récent qui ne correspond pas aux moulures des côtés. Le linteau de la porte est orné d´un calice, sculpté dans la pierre. Cela peut signifier que la maison était occupée par un prêtre, mais le fait que ce soit une pierre de remploi ne nous permet pas de l´affirmer. Ce logis est intéressant car pour y accéder, il faut traverser la pièce froide alors que le plus souvent un accès indépendant, par l´extérieur, est possible, comme c´est le cas avec le logis d´à côté.

Murs granite
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Typologies logis sur pièce froide
Statut de la propriété propriété privée